Rebirth.

ZOOTROPE: Rebirth Double Je#

Une danseuse, un photographe-vidéaste, un projet étonnant surtout qu’il n’est pas fait allusion à la musique dans le descriptif du spectacle de la Compagnie Zootrope. C’est donc intrigué et curieux que l’on rejoint L’Entre-pont, sur le site des anciens abattoirs, pour cette sortie de résidence artistique.

Le spectacle commence par un prologue immersif. Des lumières Leds s’échappant d’un fanal nous guident vers les coulisses plongées dans le noir. Au mur, des photos, des dessins, un masque vert, apparaissent tour à tour dans le faisceau des lampes menées par deux silhouettes vêtues de noir. On ne le sait pas encore mais nous sommes dans le décor, dans des éléments de tournages des vidéos. Au sol, on découvre d’étranges cartes marines peintes, graphées et entourées d’obscurs symboles (runiques?). Puis Lumière. On peut, un moment, regarder de plus près tous ces objets avant de rejoindre nos places (distanciées) dans les gradins.


Sur scène on distingue, un écran, trois cylindres, une forme conique et, au sol, une large feuille de papier blanc qui court de l’écran au gradin. La projection vidéo commence. Sur la droite, on distingue une silhouette et on perçoit comme un bruit de papier froissée. Enfin, Magali Revest apparait vraiment, robe noire sur l’écran blanc. Elle commence à se mouvoir, s’allonge sur le papier au sol, un feutre dans la main prolonge son corps et dessine des traits noirs, formes indistinctes.  Sur l’écran, sur les cylindres et le cône défilent des images, un film, mappée sur les différents supports qui servent de toile de fond à la danseuse. Elle est à la fois dans le film et sur la scène, danse avec une autre elle-même, dans des paysages urbains (on reconnaitra Marseille mais peu importe).

Sur la gauche, le violoncelliste Raphael J Zweifel accompagne avec son instrument, les mouvements de la performeuse. Un looper et quelques pédales d’effets (fuzz, reverb,…) l’aide à suggérer telle ou telle ambiance.

On n’en racontera pas plus car le spectacle, n’en doutons pas, sera bientôt programmé dans d’autres lieux. Et chacun pourra alors de faire une idée de ce que Magali Revest avec ses mouvements, Raphael J Zweifel avec sa musique et Frédéric Pasquini avec ses photos, ses vidéos ont bien voulu nous raconter.

Et puis, en cette période où l’espoir de sortir enfin revient, un spectacle nommé Rebirth arrive à point nommé.

le 3 mai 2021 à L’Entrepont – Le 109 – Nice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.