Robin et ses dames

Robin McKelle: Alterations

(Doxie Records)

Robin McKelle aime à surprendre ses fans, plutôt que de leur servir, encore et toujours, une nouvelle version d’un même album, elle renouvelle sa musique, son groupe. Après Melodic Canvas, en 2018, disque intimiste, elle nous propose, outre une de ses compositions, neuf reprises de titres célèbres, écrits et chantées par des femmes. Elle frappe fort d’entrée avec le Back To Black d’Amy Winehouse (déjà dans la setlist de sa précédente tournée). Plutôt que de se confronter à la chanteuse anglaise, elle en donne une version sobre, très personnelle. C’est aussi le cas d’une autre grande dame du CD, Janis Joplin et sa Mercedes Benz. La voix toute en retenue portée par la guitare rageuse de Nir Felder. Elle ajoute une dimension nouvelle à deux pop songs, Rolling in the deep d’Adele et surtout au Born To Die de Lana Del Rey, avec l’appui de la trompette bouchée de Marquis Hill. Et quand Robin revient à ses premiers amours, le jazz, c’est Billie Holiday qu’elle choisit, la magnifique ballade Don’t Explain, un concentré d’émotion. Un superbe album dans lequel Robin McKelle explore tous les genres de la country de Dolly Parton à la variété sophistiquée de Sade et réussit à faire siennes chacune de ces chansons. En bonus, on se délectera du très romantique You’ve Got a Friend de la grande Carole King.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.