Stéphane Galland et les mystères du Kem

Stéphane Galland: & (The Mysteries of ) Kem

(Out Note Records)

Le batteur belge Stéphane Galland est capable de jouer aussi bien avec Axelle Red qu’avec le guitariste virtuose Mac Ducret,  avec Ibrahim Maalouf ou dans le trio Aka Moon dont il membre fondateur. Plus de 25 ans de carrière mais cet album n’est que le deuxième qu’il signe de son nom.

Il s’est associé avec trois jeunes musiciens européens et un joueur de flute indien pour un voyage vers l’Égypte (Kem désignant la couleur noire du limon du Nil) et ses rythmes ancestraux, en symbiose avec les compos de Stéphane Galland.  Mais on reste bel et bien dans du jazz et du bon. Piano (excellent Bram De Looze) et sax (Sylvain Debaisieux) se jouent de tous les tempos arides, impairs et pourtant dansants du batteur et mêlent leurs harmonies avec chaleur et virtuosité aux sons des flutes carnatiques (de l’Inde du Sud donc). Ils sont rejoints pour un titre (Memetics) par Ibrahim Maalouf himself et sa trompette Un morceau qui donne l’impression de faire un bout de chemin dans les dunes à dos de chameau. Un album qui gagne en intensité et en émotion de plages en plages et transcende les frontières du temps et de l’espace. Envoutant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.