Comment peut-on être Persan?

Shadi Fathi & Bijan Chemirani: Delâshena

(Buda Musiquue /Socadisc)

Comment peut-on être Persan, se demandait il y a fort longtemps Montesquieu?  Shadi Fathi et Bijan Chemirani, tous deux iraniens répondent: « En faisant de la musique! ». C’est après une rencontre à Marseille qu’ils décident de se lancer dans un duo. Elle prend ses luths (appelés ici setar et shourangiz dans leur version iranienne), lui, ses percussions aux noms déjà poétiques (zarb, daf, udu, …). Leur musique est instrumentale même s’ils convoquent deux poètes persans pour ouvrir et clore l’album. Deux textes superbement dit par Shadi Fathi qui nous initient en même temps au sonorités de la langue farsi. En quelques mesures nous voilà partis pour un voyage en Orient. Gammes mineures rythmes impairs. Subtiles mélodies que les percussions agrémentent d’une frappe légère ou impétueuse à moins que cela ne soit elles-mêmes qui distillent la mélopée. Une musique qui est à la fois empreinte de la tradition et totalement moderne Subtile et inventive, dans l’improvisation, dans l’écoute.  Une pure merveille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s