Simon Chivallon

Simon Chivallon: Flying Wolf

(Jazz Family/PIAS)

Après avoir accompagné de nombreux jazzmen français, voici le premier album en leader du pianiste Simon Chivallon. Dès les premières mesures, on est plongé dans un univers coltranien, période Giant Steps, le sax de Boris Blanchet est accompagné d’Antoine Paganotti qui frappe ses toms puissamment et caresse presque ses cymbales avant que le piano ne fasse son entrée. Le quartet, Gérard Portal est à la contrebasse, recevra l’appui sur deux titres de l’alto, toujours envoutant, de Baptiste Herbin et de la trompette de Julien Alour. Mais singer la musique du grand John n’aurait aucun sens, même pour lui rendre un hommage vibrant. Simon Chivallon et ses musiciens évitent le piège en s’imprégnant du maitre et en faisant leur propre son, leurs propres harmonies. Simon Chivallon qui compose neuf des dix titres, nous offre de belles improvisations au piano et une science de l’arrangement déjà bien éprouvée. Enregistré en live cet album est une belle réussite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s