Macha Gharibian

Macha Gharibian: Trans Extended

(Jazz Village)

Dans cet album, son second, Macha Gharibian chante, joue du piano, des claviers, compose les douze titres dont elle signe la quasi-totalité des arrangements. Sa voix chaude et profonde nous prend dès les deux premières mesures de « I Who Have Nothing ». Soutenu par l’unisson du trombone et du saxophone, l’enchantement est immédiat! Puis vient « M. Train » avec ce piano répétitif sur lequel se pose le chant puis les volutes d’un soprano rythmées par les toms et cymbales de Dre Pallemaerts. Découvrez les autres thèmes de ce jazz métissé d’où émergent des influences orientales (la flute kaval dans « Marmashen » et les rythmes arabisants de « Saskatschewan »), pop (la guitare floydienne de David Poteaux-Razel dans « There Was a Child ») ou folk (« Leaving », Joan Baezien dans l’âme)…

https://www.machagharibian.com/

en concert, le 16 mars 2017  à Marseille

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s