Chimichurri

En cette rentrée trois voire quatre très beaux albums en duo…

le premier

Baptiste Trotignon & Minino Garay

« Chimichurri »

(Okeh/Sony)

Depuis le temps que l’on voie, le pianiste français Baptiste Trotignon et le percussionniste argentin Minino Garay, ensembles sur les scènes jazz ou dans les albums de l’un et de l’autre, il n’est pas étonnant de les entendre enfin dans un album en duo. Quinze titres, en presque une heure de musique, de jazz épicé à la sauce Chimichurri. On y trouve du Monk, de la comédie musicale et même le titre éponyme du précèdent album du percussionniste, « Vamos », une compo de Trotignon mais aussi des morceaux plus sud-américains.

On y retrouve le lyrisme de Trotignon, son toucher de piano délicat aux envolés brillantes ou cette main gauche parfois percussive comme pour mieux rejoindre le cajón ou les percus d’un Minino à l’extravagance mesurée.

Un album festif, d’amitié, de métissage musical.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s